Ne pas mettre tous ses raisins dans le même panier!

Une petite réflexion en ce jour.

La vendange comme pour tant d’autres fût modeste et ce n’est pas la première et ce ne sera pas la dernière. Combien de paysans s’essoufflent des récoltes amoindries alors que tant de travail fût fourni. Il y a quelques années, nous aurions été tristes, inquiets et quoi d’autres encore dans le banquet des émotions qui nous mènent vers le bas. Mais en cette fin de cueillette 2021, nous sommes sereins et confiants, joyeux et dans l’acceptation de ce que la Vie nous réserve.

Depuis quelques années, nous avons pris le chemin de la diversité, de la diversification diraient certains, de la mosaïque de vie, d’une Vie qui ressemble aux humains dans leur composition: variée et riche de leur nombreuses passions et possibilités de réalisations. Pourquoi ne faire qu’une œuvre alors que le Monde nous voit multiplement colorés en nos intérêts?

Alors en Monts et Merveilles, un éco-gîte est né il y a trois années, un jardin d’abondance pour nourrir les repas quotidiens familiaux et partagés, Julien fait le pain et de délicieuses bières (Malts et Merveilles) qu’il propose dans notre petite épicerie, le lieu de soin reçoit de plus en plus de personnes à l’appel de se remettre dans l’axe.

 

 

 

 

 

Ici, comme dans un environnement varié et vivant, il se passe mille et une choses qui se complètent entre elles et forment un tout cohérent et solide au service du Vivant. Alors nous ne sommes plus inquiets et nous sentons solidement utiles. Lorsqu’un maillon est plus faible, les autres lui viennent en aide. Une forêt de vie en somme 🙂

C’est un message que nous partageons avec toutes celles et tout ceux qui viennent nous rencontrer pour changer de cap, faire heureuse figure sur leur chemin de Vie. Diversifiez là, votre Vie. Ne mettez pas tous vos raisins dans le même panier. Que vos projets futurs soient des éco-systèmes variés et au service de demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vent d’anges et cueillette d’amitié

Ce vendredi 17, nous avons cueilli les derniers raisins de la dernière vigne (les carignans de Cassagnoles). “Déjà”diraient certains mais c’est sans compter que du fait des pluies, gelées, averses éparses et nombreuses tombées ces derniers mois, la récolte promettait d’être modeste…et nos amis sangliers, chevreuils, oiseaux semblaient se régaler eux aussi de ces baies

  Nous avons donc rentré les raisins précieux aidés de mille petites mains amies. Mains jeunes et ridées, mais de diverses nationalités : Suisses, Belges, mexicaines et sénégalaises. Vous le croyez!! En cette période de récession de mouvements imposés, si nombreux et si riches de nos diversités, nous furent à cueillir les raisins de l’amitié.

Car ici, nous cultivons l’humanité et la solidarité plus que jamais. Nous sommes tous en Vie-gnes 🙂

 

 

 

 

 

 

 

Repli et ouverture

Voici une période délicate, profonde, bouleversante, alchimisante pour nous tous.

Séparés d’une certaine manière, nous n’avons jamais eu autant envie d’être ensemble. Les salons sont encore et encore repoussés, les restaurants fermés… et nous languissons des retrouvailles.

Cela nous interroge sur l’importance de l’autre dans nos Vies, de la notion de respect, d’accueil de l’autre au cœur d’un temps d’interrogations et d’avis variés. Accueillir l’autre, oui, nous relier, nous comprendre et construire ensemble un Demain Humain et solidaire, concret, cohérent et Vert.

Nous restons connectés autrement et recevons ici des photos magnifiques des flacons dans le quotidien des uns et les projets des autres.

Je partage quelques images reçues et qui nous ont fait voyagés ainsi en Suède et dans le Pas de Calais!  Nous nous sommes senties, par les bouteilles, prés de vous.  Merci

 

 

 

Voir petit rend tout le reste possible…Une histoire d’autonomie

Aujourd’hui, j’avais envie de partager sur un aspect essentiel du choix d’une petite surface. Un espace de culture qui semblerait minuscule à beaucoup (4ha) qui nous permet de pouvoir nous revêtir du terme de paysan avec bonheur. Celui qui façonne un peu le paysage dont il est le gardien. Avoir un domaine qui ressemble à un jardin, nous permet de prendre soin des vignes avec détails et Amour, mais aussi des arbres et autres plantes qui nous entourent.

 

 

 

 

Ce choix nous l’avons fait aussi car il était l’un des terreau rendant possible la semence des graines d’autonomie, de temps en famille, de temps pour accompagner paisiblement son enfant, de temps pour regarder, ressentir, pressentir, accueillir, créer…

Les 4 ha de vignes nous permettent de dessiner de multiples autres projets qui se font sens et construisent la demeure intérieure d’autonomie ( partiellement encore) et de liberté. L’autonomie rend libre et donc plus sereins, oserais-je même plus heureux…

Création de 2 jardins, d’un verger, d’un éco-gîte, d’une petite épicerie de la Montagne et les projets à venir peuplent nos rêves. Nous ne donnons pas naissance qu’à des vins mais à la nourriture qui nous enchantent, nous emplit de fierté, de santé! et nous permet de partager légumes, bocaux et autres délices nés d’ une association savoureuse entre le lieu et l’humain.

A vos jardins!!