La force des plantes

Je viens vers vous avec des nouvelles positives et constructives que nous donnent encore à voir la Biodynamie et les soins amoureux et naturels que nous prodiguons à nos vignes. Beaucoup d’entre vous doivent avoir eu échos que le Mildiou a décidé de s’inscrire dans l’atmosphère de la région. Et il semble qu’il ne s’attardera pas plus longtemps que ça sur les plantes renforcées, en lien avec leur fonctionnement naturel.

Voici ce que nous avons observé…Alors que les cris arrivaient jusqu’à nos altitudes que le mildiou faisait des ravages dans la Plaine, nous allons le cœur mi-battant mi-confiant observer nos petites parcelles pour y déceler quelques indices. Rien. Il faut dire que peu de temps avant, la précieuse argile avait été pulvérisée sur les feuillages enchantés. Nous nous disions que renforcées comme elles sont, le mildiou ne pouvait pas trouver de chemin en elles. Un jour, il a tenté le tout pour le tout et des tas de petites grappes furent marquées du saut brun de la présence de ces micro-organismes. Le cœur de Julien faisait des tours. La pluie incessante, alliée à de douces températures….ne permettait pas d’aller poser des traitement et offraient des conditions parfaites pour le redouté Oomycètes…

Et puis, hier, Julien revient de la Vigne. Il me dit “J’ai une belle nouvelle” le visage apaisé, un doux sourire…” Le mildiou est parti. Incroyable, c’est un miracle. Il n’y a plus rien. J’ai cherché. Rien. Il s’est dissout dans l’air.”

Comment pouvait-il soutenir des vignes en pleine force, reliées à leur sol vivant, dont la capacité à se défendre a été préservée et soutenue, prêtes à en découdre avec l’intrus? Il n’a pas insisté. Nous avons aussi observé que les vignes qui étaient les plus touchées au début étaient celles que nous avons reprises il y a 2 années et demi maintenant et qui avaient connu traitements et engrais. Nos autres vignes, celles qui ne connaissent ni travail du sol ni traitement lorsqu’il n’est pas nécessaire, n’ont même pas remarqué que le petit champignon était passé par là !!

Il n’y a que dans l’expérience que nous gagnons en force dans nos convictions et l’assurance d’être sur le bon chemin. D’année en année, nous sommes de plus en plus reconnaissants à l’argile, à la propolis, aux plantes que nous cueillons (ortie, Achillée Millefeuille, prêle…) et aux huiles essentielles…au bon sens qui a eux seuls nous permettent de donner force et Vie à nos vignes, à nos Vins…

Vendanges 2018, temps d’acceptation…

Une grande pensée automnale vers toutes et tous.

Cette épisode de vendanges aura été pour nous celui de l”acceptation profonde. Tous les vigneron(ne)s connaissent un jour ou l’autre un joli temps d’épreuve au niveau cueillette ou non. 2018 aura sonné l’heure pour nous. Et nous ne sommes pas seuls.

 

Nous avions grâce à beaucoup de soin, de prises de conseil et de l’utilisation d’huiles essentielles, réussi à venir à bout du mildiou. Quelle fierté de voir alors en une année si compliquée, de belles grappes saines se former. Il semble que si belles, elles étaient, elles ont plu aux sangliers, qui en ont mangé les 3/4.

 

 

 

 

La richesse a été les amis qui nous entourés et ont participé aux nombreux coups de sécateurs pour sauver les toutes petites grappes restantes. En naîtra une nouvelle cuvée que nous nommerons “Acceptation”. Une notion forte que nous sommes en train de vivre.

Heureusement, comme la vie est toujours juste, des jus de blanc avaient mis un temps, mais un temps fou à fermenter. Et ça y est, il semble vouloir pointer le bout de leur nez. Ces enfants devraient devenir “Le Petit lait de la vigne” et “Patience”. Leur naissance n’est pas encore fixée.

Une année à venir à tenir en équilibre et à partager les futurs flacons au compte-goutte…

Humidité-Mildiou-Huiles essentielles

Voici des mois que les gouttes d’eau mouillent le paysage. Les nuages ne cessent d’abreuver la nature. Quelle luxuriance, que de vert!  En parallèle, c’est le mildiou qui d’habitude ne fait pas partie des habitants de ces lieux sudistes qui est venu s’installer sur de nombreuses parcelles de la région. Une aubaine pour lui que ce climat chaud humide!

Nous avons du quitté nos vignes 6 jours durant en cette période particulière. Depuis la Bretagne, nous avions des pensées inquiètes parfois pour nos vignes, toutes seules là-bas au cœur de la pluie incessante. Nous sommes revenus hier et les avons trouvée toutes belles, toutes fortes. Le mildiou a bien essayé de se frayer un chemin mais il a trouvé là résistance et vignes fortes. Elles ne se laissent pas faire tout en équilibre qu’elles sont.

 Julien a tout de même pour ajouter une touche aux badigeons et aux traitements de tisanes et petit lait, mitonner une potion toute nouvelle de ce matin: Huiles essentielles de Tea-tree, Orange douce et Girofle, décoction de camomille, huile douce bio et savon noir. Très excitante que cette nouvelle aventure. A suivre…

Toutes les plantes qui fortifient la vigne en cette période délicate sont issues de cueillettes sur notre lieu de vie: Camomille, Orties, Achilée Millefeuille…

Taille de vigne douce

Actuellement et jusque mi-avril, nous taillons les 5 parcelles de vignes avec douceur et perspective.

Badigeon, taille de la vigne

Les vignes pour la plupart en Guyot lorsque nous les avons reprises ont été doucement, au fil des années amenées à retrouver une forme moins traumatisante et exigeante. Elles redeviennent de jolis gobelets et dansent de retrouver légèreté et confort.

Ici, la taille prend beaucoup de temps car tout est fait au sécateur à bras. Aussi, chaque plaie de taille est badigeonnée avec une potion extraordinaire à base d’argile blanche, de tisane de prêle, de propolis et de bouse de vache fraîche.

 

 

Depuis que nous opérons ce soin individuel, nous avons remarqué que les vignes ont de moins en moins besoin de traitements et font face à grand nombre d’aléas. La Biodynamie alliée à ces soins hivernaux apportent bien-être et force aux pieds