La force des plantes

Je viens vers vous avec des nouvelles positives et constructives que nous donnent encore à voir la Biodynamie et les soins amoureux et naturels que nous prodiguons à nos vignes. Beaucoup d’entre vous doivent avoir eu échos que le Mildiou a décidé de s’inscrire dans l’atmosphère de la région. Et il semble qu’il ne s’attardera pas plus longtemps que ça sur les plantes renforcées, en lien avec leur fonctionnement naturel.

Voici ce que nous avons observé…Alors que les cris arrivaient jusqu’à nos altitudes que le mildiou faisait des ravages dans la Plaine, nous allons le cœur mi-battant mi-confiant observer nos petites parcelles pour y déceler quelques indices. Rien. Il faut dire que peu de temps avant, la précieuse argile avait été pulvérisée sur les feuillages enchantés. Nous nous disions que renforcées comme elles sont, le mildiou ne pouvait pas trouver de chemin en elles. Un jour, il a tenté le tout pour le tout et des tas de petites grappes furent marquées du saut brun de la présence de ces micro-organismes. Le cœur de Julien faisait des tours. La pluie incessante, alliée à de douces températures….ne permettait pas d’aller poser des traitement et offraient des conditions parfaites pour le redouté Oomycètes…

Et puis, hier, Julien revient de la Vigne. Il me dit “J’ai une belle nouvelle” le visage apaisé, un doux sourire…” Le mildiou est parti. Incroyable, c’est un miracle. Il n’y a plus rien. J’ai cherché. Rien. Il s’est dissout dans l’air.”

Comment pouvait-il soutenir des vignes en pleine force, reliées à leur sol vivant, dont la capacité à se défendre a été préservée et soutenue, prêtes à en découdre avec l’intrus? Il n’a pas insisté. Nous avons aussi observé que les vignes qui étaient les plus touchées au début étaient celles que nous avons reprises il y a 2 années et demi maintenant et qui avaient connu traitements et engrais. Nos autres vignes, celles qui ne connaissent ni travail du sol ni traitement lorsqu’il n’est pas nécessaire, n’ont même pas remarqué que le petit champignon était passé par là !!

Il n’y a que dans l’expérience que nous gagnons en force dans nos convictions et l’assurance d’être sur le bon chemin. D’année en année, nous sommes de plus en plus reconnaissants à l’argile, à la propolis, aux plantes que nous cueillons (ortie, Achillée Millefeuille, prêle…) et aux huiles essentielles…au bon sens qui a eux seuls nous permettent de donner force et Vie à nos vignes, à nos Vins…

Bouse corne “maison”, l’autonomie

Avant-hier, le temps nous éblouissait par sa lumière, les montagnes sereines nous offraient de merveilleux panoramas, le vent n’était pas réveillé, chouette! Nous étions bien.

Un seau de bouse fraîche, des cornes de vaches respectées mises de côté, notre ami Alex, et la petite cuisine pouvait commencer.

Les cornes ont été remplies avec bonne humeur, puis enterrées dans le bois de noyers, prés de la rivière. Patientons maintenant jusqu’au printemps et la magie aura opéré pour nous offrir une belle bouse de corne “maison”.

C’est aussi ça, l’autonomie et la Biodynamie. Tout simplement.

A Rennes les 1er et 2 Juin, humanité et convivialité

Nous aurons le grand bonheur de partager le temps d’un week-end le magnifique salon si plein de passion de Guy et Gabrielle à la Tonnelle à Vins.

Si vous vous trouviez en terre bretonne ou non loin, nous vous attendons pour un temps de dégustation, partages, rires et gourmandises.

Sept années de biodynamie, observations et sourires

En plein cœur de l’ébourgeonnage, nous touchons et choyons chaque vigne. Réalisant que voilà maintenant 7 années que nous arpentons, touchons, prenons soin, intimement de ces 4 hectares de vigne en montagne.

Nous nous disions avec Julien que le visage apporté par la biodynamie et des soins réfléchis en fonction du climat ont apporté à ces parcelles une lumière et une force magnifique. L’évolution qu’on nous prévoyait chaotique en passant pour certaines du conventionnel aux tisanes! a été doux et constructif.

Les rendement non loin de diminuer sont au contraire très respectables pour une terre qui n’est pas “nourrie”. Nous respectons et observons les cycles naturels du sol se vivifier et avec l’aide de la bouse de corne se dynamiser encore. Quelle merveille!

Toutes les plantes poussant, disparaissant, nous apportent des messages importants sur les nouveaux équilibres de la terre. Des fleurs apparues l’année dernière ont laissé place à d’autres nous prouvant la disparition de surplus ou de manques. La balance se fait petit à petit. Nous sommes ravis et pouvons désormais affirmer que la biodynamie est une alliée merveilleuse pour la terre, les êtres végétaux, les animaux et pour les agriculteurs.

L’expérience est la plus belle leçon.