Sculpter la Vie-gne et panser les plaies

Les vignes ont eu le temps de s’endormir, de se reposer. Quelques mois d’éloignement et de tranquillité pour se loger au creux du calme de l’hiver. Février a sonné son heure et c’est le printemps qui déjà susurre son arrivé prochaine. Nous avons repris le chemin des parcelles, le sécateur d’une main, le seau de badigeon de l’autre.

Nous taillons chaque pied de vigne en le pensant pour demain, en souhaitant lui donner harmonie et bien-être.

Puis chaque plaie est pansée grâce à l’application au pinceau d’une préparation de bon sens où se lient bouse de vache fraîche, argile, propolis et décoction de prêle. Depuis les années où nous déposons cette potion merveilleuse et simple, nous avons vu les vignes se renforcer, les traitements bien que déjà peu nombreux, diminuer encore.

Penser la “Vie-gne”- Panser les plaies

 

 

Vendanges de Valeurs et d’Amitié

Les vendanges battent leur plein. Les raisins en quantité modeste sont d’une magnifique qualité. Les raisins ont déjà envie de devenir Vin à peine arrivés à la cave.

Comme chaque année, des amis d’ici et d’ailleurs se joignent à nous. Rencontres, retrouvailles, temps en pleine nature un seau à la main, rires, perspectives, et surtout des moments gourmands pour ponctuer ces temps.

Quelles belles occasions d’humanité et de rapprochement 🙂 nous donnent les vignes chaque année.

Bon Vin, Bon vent…

 

 

 

 

 

 

 

 

Une question de Taille!

La terre se modifie au rythme de nos illogismes, de nos indécences. Il fait chaud et l’hiver n’est pas venu. S’adapter, chouchouter les plantes pour qu’elles passent le cap. Quand tailler? C’est une question de taille!

Nous avons démarré tardivement. Seule la pré-taille avait eu lieu en Janvier. Nous avons doucement démarré la suite début février sur les vignes qui débourrent le plus tardivement et les moins gélives. Les autres seront taillées fin avril pour autant que possible amener la vigne à garder l’équilibre.

 

 

 

 

Toujours, nous taillons chaque pied à sa mesure et selon sa capacité, nous leur chuchotons des mots doux et badigeonnons chaque plaie de taille avec de l’argile, de la bouse et des tisanes. Elles adorent ça. Main, douceur, attention…

Vendanges en Monts et Merveilles

Voici quelques jours que la cueillette des raisins est terminée. C’est le cœur heureux et la tête apaisée que nous nous tournons vers les vinifications et le jardin d’automne.

Les raisins magnifiques et sains ont été protégés des sangliers grâce à de précieuses clôtures. Suite aux pertes conséquentes de l’année dernière, nous imaginons enfin des naissances 2019 plus nombreuses, soyeuses, joyeuses. Ouf!

Des amis d’ici et d’ailleurs (Russie, Suisse, Champagne!) se sont joints à nous pour ces merveilleux moments de partages, de solidarité, de rires et de belles bouffes cuisinées avec Amour. Maintenant, Haïku, Les Petites Madeleines, Page Blanche, l’Inattendu sont en train de devenir…A suivre

 

 

Sept années de biodynamie, observations et sourires

En plein cœur de l’ébourgeonnage, nous touchons et choyons chaque vigne. Réalisant que voilà maintenant 7 années que nous arpentons, touchons, prenons soin, intimement de ces 4 hectares de vigne en montagne.

Nous nous disions avec Julien que le visage apporté par la biodynamie et des soins réfléchis en fonction du climat ont apporté à ces parcelles une lumière et une force magnifique. L’évolution qu’on nous prévoyait chaotique en passant pour certaines du conventionnel aux tisanes! a été doux et constructif.

Les rendement non loin de diminuer sont au contraire très respectables pour une terre qui n’est pas “nourrie”. Nous respectons et observons les cycles naturels du sol se vivifier et avec l’aide de la bouse de corne se dynamiser encore. Quelle merveille!

Toutes les plantes poussant, disparaissant, nous apportent des messages importants sur les nouveaux équilibres de la terre. Des fleurs apparues l’année dernière ont laissé place à d’autres nous prouvant la disparition de surplus ou de manques. La balance se fait petit à petit. Nous sommes ravis et pouvons désormais affirmer que la biodynamie est une alliée merveilleuse pour la terre, les êtres végétaux, les animaux et pour les agriculteurs.

L’expérience est la plus belle leçon.