Petit plaidoyer d’autonomie, de liberté, de sens..

L’automne est une saison d’une telle générosité que j’ai besoin d’écrire. J’ai besoin de partager avec vous notre expérience depuis plusieurs années, si loin des messages de manque venant des médias.

Nous nous sommes remis au rythme de la nature depuis plusieurs années et je ne sais plus où donner de la tête et des mains tant l’abondance est grande en ce moment.

Un petit tour en forêt et ce sont les champignons et les châtaignes qui nous tendent les bras. Des châtaignes, quel cadeau. Certains anciens l’appelait le pain de leur région. Elle a nourri des générations et permis de survivre dans des moments difficiles et elle ne manque pas. Les châtaigniers, même abandonnés, donnent tant d’eux-mêmes. Soupes merveilleuses, pâtés, gâteaux, tartes…En ramasser une belle quantité permet de s’assurer  bien des repas délicieux et diversifiés!

Au printemps, ce sont toutes les salades sauvages qui peuvent nous permettre de passer des semaines avec un beau saladier de vert et de couleurs empli de saveurs et de bienfaits: pissenlits, doucette, ail des ours… Et l’ortie, quelle merveille. En soupe, tarte, pesto. Elle nous nourrit, nous rassasie, nous fait un bien fou!

Et les plantes aromatiques (thym, romarin, sarriette, menthe…), les fleurs pour colorer nos plats, prendre soin de notre peau, nos cheveux, nos émotions.

Qu’il est bon de se remettre en lien avec l’écho de Dame Nature et de ses rythmes, ses offrandes. Un panier, une marche en forêt, des trésors ici et là. Le temps de préparation à la maison. Quel beau message pour nos enfants. Que c’est simple et rassurant.

En choisissant le métier de vigneron sur une petite surface, nous avons aussi accepté le fait de diviser drastiquement nos revenus financiers mais de prendre le temps. Le temps de faire notre jardin, le temps des cueillettes sauvages, des transformations, le temps de prendre soin de notre santé. Le temps de cette richesse là qui est sans prix. Le temps de retour vers la liberté et l’autonomie.

Si vous veniez nous voir, nous partagerons avec vous nos connaissances des plantes sauvages, des recettes…La transition de Vie peut aussi commencer par les gestes les plus simples et élémentaires….se nourrir le corps et l’Âme.

 

Bouse corne « maison », l’autonomie

Avant-hier, le temps nous éblouissait par sa lumière, les montagnes sereines nous offraient de merveilleux panoramas, le vent n’était pas réveillé, chouette! Nous étions bien.

Un seau de bouse fraîche, des cornes de vaches respectées mises de côté, notre ami Alex, et la petite cuisine pouvait commencer.

Les cornes ont été remplies avec bonne humeur, puis enterrées dans le bois de noyers, prés de la rivière. Patientons maintenant jusqu’au printemps et la magie aura opéré pour nous offrir une belle bouse de corne « maison ».

C’est aussi ça, l’autonomie et la Biodynamie. Tout simplement.

Vendanges en Monts et Merveilles

Voici quelques jours que la cueillette des raisins est terminée. C’est le cœur heureux et la tête apaisée que nous nous tournons vers les vinifications et le jardin d’automne.

Les raisins magnifiques et sains ont été protégés des sangliers grâce à de précieuses clôtures. Suite aux pertes conséquentes de l’année dernière, nous imaginons enfin des naissances 2019 plus nombreuses, soyeuses, joyeuses. Ouf!

Des amis d’ici et d’ailleurs (Russie, Suisse, Champagne!) se sont joints à nous pour ces merveilleux moments de partages, de solidarité, de rires et de belles bouffes cuisinées avec Amour. Maintenant, Haïku, Les Petites Madeleines, Page Blanche, l’Inattendu sont en train de devenir…A suivre

 

 

A Rennes les 1er et 2 Juin, humanité et convivialité

Nous aurons le grand bonheur de partager le temps d’un week-end le magnifique salon si plein de passion de Guy et Gabrielle à la Tonnelle à Vins.

Si vous vous trouviez en terre bretonne ou non loin, nous vous attendons pour un temps de dégustation, partages, rires et gourmandises.

Sept années de biodynamie, observations et sourires

En plein cœur de l’ébourgeonnage, nous touchons et choyons chaque vigne. Réalisant que voilà maintenant 7 années que nous arpentons, touchons, prenons soin, intimement de ces 4 hectares de vigne en montagne.

Nous nous disions avec Julien que le visage apporté par la biodynamie et des soins réfléchis en fonction du climat ont apporté à ces parcelles une lumière et une force magnifique. L’évolution qu’on nous prévoyait chaotique en passant pour certaines du conventionnel aux tisanes! a été doux et constructif.

Les rendement non loin de diminuer sont au contraire très respectables pour une terre qui n’est pas « nourrie ». Nous respectons et observons les cycles naturels du sol se vivifier et avec l’aide de la bouse de corne se dynamiser encore. Quelle merveille!

Toutes les plantes poussant, disparaissant, nous apportent des messages importants sur les nouveaux équilibres de la terre. Des fleurs apparues l’année dernière ont laissé place à d’autres nous prouvant la disparition de surplus ou de manques. La balance se fait petit à petit. Nous sommes ravis et pouvons désormais affirmer que la biodynamie est une alliée merveilleuse pour la terre, les êtres végétaux, les animaux et pour les agriculteurs.

L’expérience est la plus belle leçon.