Biodynamie et plaidoyer pour les plantes

Au fur et à mesure que nous avançons sur le chemin du Domaine, l’expérience acquise, les observations, les vignes se confient à nous, elles nous offrent leur confiance. Toutes ces petites parcelles de bonheur au cœur d’une nature préservée ont été adoptées après des modes de culture plus chimiques, moins humains, moins manuels dirons nous. Nous les avons accueillies rebelles et en colère pour certaines. Il aura fallu faire avec et partir prendre soin d’elles, le cœur calme et l’esprit chantant pour na pas chavirer nous aussi devant le manque d’amour dont elle avait fait les frais. Le soin constant, les apports de tisanes, de badigeon sur leurs plaies, la biodynamie menée en conscience a redonné leur bonne humeur à ces vignes.

Il existe des livres formidables mais aucun plaidoyer pour les plantes. J’attends le jour où l’on prendra en compte leurs droits au respect, à l’amour, au maintien de leurs besoins primordiaux. Et lorsque nous nous baladons, ne serait ce que dans la plaine minervoise, nous nous disons que toutes les vignes n’ont pas le même destin.

Hier, nous étions dans les syrahs dont né “Maintenant”. Qu’elles ont changé, qu’elles sont dociles et calmes maintenant. Tout comme une femme que l’on néglige et qui se rebelle, qui s’en va…ces vignes ne pouvaient partir! elles se rebellaient toutes vrilles dehors, ne se laissant pas facilement tailler. Depuis 4 années, nous leur offrons des robes de tendresse, des massages hivernaux et elles se sont épanouies. L’amour et la Biodynamie ne sont pas qu’au service des hommes mais redonnent aussi aux êtres de feuilles la lumière et la belle humeur.

A réfléchir maintenant si cette vibration ne nourrira pas le vin et ceux qui le boivent…