Notre histoire

Domaine Monts et Merveilles “Pour la nature, l’humain, le partage et l’éveil”

4 hectares de vignes au “naturel”, de la cohérence, de la passion, de la solidarité, de bons moments de convivialité, la paysannerie préservée et un chemin pour réfléchir ensemble sur l’agriculture de demain. 

Quelques lignes pour retracer l’histoire de cette aventure débutée en Mars 2012.

Faire du vin, oui, mais comment ?
En écoutant son cœur, peut être tout simplement !

Déjà, trouver le lieu, trouver les hommes et femmes avec qui l’on veut faire le chemin.
On est monté, là, dans le Haut-Minervois où la nature est sauvage et les panoramas des portes ouvertes si larges. Ni les paysages, ni les hommes ne se maquillent pour plaire à ceux qui sont de passage.

Ici, règnent simplicité, sobriété et partage.
C’est sans doute pour cela que nous sommes restés.

Quelques parcelles de vignes, l’une prés du village, d’autres bien cachées.
Nous devenons responsables de ces bouts de terre que l’on nous a confiés.
A nous alors de trouver les pratiques pour que chacun des maillons de ce subtil équilibre soit respecté, préservé, retrouvé. Se met en place un jeu de réflexion pour que sol, plantes, animaux, humains, tous nous évoluions dans l’équilibre qui sied à chacun et qu’en plus le nectar obtenu soit di »vin ».

Respectée, la terre est soulagée. Elle inspire, expire et peut de nouveau accueillir ses complices invertébrés

Graines semées à la volée, plantules levant naturellement vont devenir le peuple bas de l’inter-rang. Un cycle commence pour que chaque saison porte son lot de transformations. Voici la belle saison, les pieds de ces jeunes plantes côtoient gaiement vers de terre et autres architectes terriens, tandis que la tête en l’air, elles font le bonheur des pollinisateurs. Clin d’œil respectueux pour l’abeille !

Quand vient l’automne, elles retournent au sol pour s’y décomposer et maintenir la vie en ce précieux écrin. Vigne farceuse et facétieuse, tu te joues de nous par tes formes généreuses. Afin que tu te sentes unique, nous te bichonnons à la main. Taille, ébourgeonnage, épamprage, cueillette, nous te touchons, te sculptons et te montrons que nous t’aimons ! Ah, le temps des vendanges est arrivé, Joyeuses troupes d’amis et de parents sont venus vous alléger. Convivialité ! Après quelques mois au chaud, dans la cuve, les jarres ou les tonneaux, le moment est venu de gouter ces nouvelles cuvées…

Un homme et une femme

Julien
Tombé dans le goulot d’une bouteille de vin très tôt, mon parcours vinique est très diversifié. Je débute avec un rondin de Sommelier. A ce moment là mes chaussures sont cirées, mes ongles propres et ma barbe rasée au quotidien. Des millésimes s’écoulent et mon rêve de toujours se réalise enfin. Je passe de l’autre côté de l’étiquette. Me voilà tantôt sur un tracteur à parler à l’oreille d’une vigne tantôt en cave entouré de mes fidèles camarades « les pompes à vin ». Mes ongles se sont noircis, mes chaussures n’ont plus jamais connu le cirage, quant à ma barbe… !!

Laure
J’ai grandi comme une herbe au milieu du béton, rêvant d’arbres à portée de regard, de nature, de vastes horizons. J’ai plongé mes racines dans des années de biologie et de gestion des éco-systèmes, sans doute pour toucher, au moins là, les mystères de la vie.
Un coup de tête, un appel du cœur, ça ne se discute pas. J’essaime des graines dans le terreau du vin. Des rencontres (dont Julien en Angleterre), des voyages lointains, des apprentissages, bien souvent un verre à la main !
Durant une dizaine d’années, j’ai géré des caves à vins à Londres d’abord, puis Genève et enfin de retour au pays en Provence, avant de ressentir ce besoin fort de retourner à la terre.  On largue les amarres vers un quotidien de calme, de simplicité, de « sobriété heureuse ».   Nous pensions créer le domaine lorsque nous serions vieux et riches. Nous n’étions ni l’un ni l’autre mais de belles rencontres avec des personnages, des vignes cachées et de la solidarité, Monts et Merveilles est né

Il est venu le temps de cultiver l’avenir en respectant l’harmonie du vivant….

Soyons sincères, parlons vrai…Monts et Merveilles, c’est une sublime excuse pour devenir nous-mêmes, donner vie, enfin, à des projets, passions longuement portées qui se résument en quelques mots: PARTAGE, RESPECT pour notre TERRE, CONVIVIALITÉ, CULTURE en pleine montagne! et la MAGIE au quotidien d’un métier si riche et diversifié.

Hommage

Ce serait un peu court si nous nous arrêtions là.

Sans certains êtres chers, des personnages au grand cœur, de la famille et des amis qui ont cru en ce projet, Monts et Merveilles ne serait pas né.

Merci d’abord à notre famille, à nos parents qui de mille manières ont fait avancer le travail d’une première année. Distance, manque de sommeil, rien ne les a freinés. On a une gratitude infinie envers de ce que vous êtes. Merci à nos 2 mamans (femmes de cœur et étonnantes), à nos 2 papas (des vendangeurs extraordinaires et si ce n’était que cela), à mamie Colette et Christine qui ont participé avec leurs doigts de fée.

Et quelle reconnaissance nous avons pour les créateurs de vendanges inoubliables, récolte d’amis, rencontres géniales.