Retour de Vinicircus, entre Monts et Merveilles…

Nous sommes revenus de Vinicircus voilà quelques jours. Et encore, nous vibrons de l’énergie fabuleuse contenue dans ce moment hors du temps. Ce moment pensé, rêvé et matérialisé par des passionnés d’humain et de vins « vivants ». Un temps de légèreté, de partages infinis, de rires, de Rock-and-Roll mêlé à la mélopée du cœur Vinicircus, muisque, vins vivants.

 

 

 

 

Le blues dans l’âme et hâte qu’une autre année s’écoule pour y retourner, quelques virées dans notre Haut-Minervois ont tôt fait de nous nourrir et ainsi de nous remonter le moral. Le regard nourri par nos montagnes renaissantes et des plantes qui sortent de toutes parts…nous nous disons que nous aurons bien assez pour nous occuper les yeux et l’âme en attendant  la prochaine édition de Vinicircus!

Saint Julien au printemps, asphodèles, orchidées sauvages

Merci aux Vinicircussiens d’être si humains et de donner tant de saveurs à la Vie!

Et Merci à nos montagnes de nous émerveiller depuis 7 années.

De retour de Vini-Circus…

J‘écris ces lignes sur la route limousine, vallonnée et bucolique (nous avons pris la nationale, nous prenons le temps) qui nous ramène dans nos montagnes. Nous sommes encore pleinement vibrants de ces 3 journées, en elles-mêmes des existences, vécues à Vinicircus. En ce temps de rassemblement et de partages autour de valeurs communes, on a vécu, on a grandit, on a fait tomber quelques écailles comme disait « Miossec ».

Une interrogation…nous n’avons pas encore trouvé le mot pour ce qui, de loin, semblerait un « salon ». Un salon, on s’y assied, on y lit tranquillement, on y dépose des coussins…

vinic5vinic2vinic3


vinicMais…, à Vini-Cicus, on lance des sourires qui vivent sur les visages, on discute avec entrain autour d’un, deux, trois…verres, on chante, on fait des vers, on y mange de la vraie Nourriture préparée par des humains très humains!, on s’y bouscule joyeusement, on y rit, on s’accolade, on se rencontre pour se dire « A bientôt! », on sautille, on monte sur les tables et sur la scène, on fait la ronde, on s’intéresse vraiment, on déguste, on boit, on s’inspire, on s’enthousiasme, on est impressionné par la générosité spontanée, la dévotion pure, la joie éprouvée, le don sans attente, les accolades sincères, l’organisation parfaite et régulière d’une troupe d’hommes et de femmes « Oranges » qui sourient, qui se dédient, qui « aiment ça » et qui rendent son sens à la vie.

C’est ça l’Amour? C’est ça de vivre? C’est quand que ça r’commence…

Merci Vinicircus, merci Olivier, merci aux bénévoles…Nous vibrons encore de vous