Une question de Taille!

La terre se modifie au rythme de nos illogismes, de nos indécences. Il fait chaud et l’hiver n’est pas venu. S’adapter, chouchouter les plantes pour qu’elles passent le cap. Quand tailler? C’est une question de taille!

Nous avons démarré tardivement. Seule la pré-taille avait eu lieu en Janvier. Nous avons doucement démarré la suite début février sur les vignes qui débourrent le plus tardivement et les moins gélives. Les autres seront taillées fin avril pour autant que possible amener la vigne à garder l’équilibre.

 

 

 

 

Toujours, nous taillons chaque pied à sa mesure et selon sa capacité, nous leur chuchotons des mots doux et badigeonnons chaque plaie de taille avec de l’argile, de la bouse et des tisanes. Elles adorent ça. Main, douceur, attention…

Bouse corne « maison », l’autonomie

Avant-hier, le temps nous éblouissait par sa lumière, les montagnes sereines nous offraient de merveilleux panoramas, le vent n’était pas réveillé, chouette! Nous étions bien.

Un seau de bouse fraîche, des cornes de vaches respectées mises de côté, notre ami Alex, et la petite cuisine pouvait commencer.

Les cornes ont été remplies avec bonne humeur, puis enterrées dans le bois de noyers, prés de la rivière. Patientons maintenant jusqu’au printemps et la magie aura opéré pour nous offrir une belle bouse de corne « maison ».

C’est aussi ça, l’autonomie et la Biodynamie. Tout simplement.

Sept années de biodynamie, observations et sourires

En plein cœur de l’ébourgeonnage, nous touchons et choyons chaque vigne. Réalisant que voilà maintenant 7 années que nous arpentons, touchons, prenons soin, intimement de ces 4 hectares de vigne en montagne.

Nous nous disions avec Julien que le visage apporté par la biodynamie et des soins réfléchis en fonction du climat ont apporté à ces parcelles une lumière et une force magnifique. L’évolution qu’on nous prévoyait chaotique en passant pour certaines du conventionnel aux tisanes! a été doux et constructif.

Les rendement non loin de diminuer sont au contraire très respectables pour une terre qui n’est pas « nourrie ». Nous respectons et observons les cycles naturels du sol se vivifier et avec l’aide de la bouse de corne se dynamiser encore. Quelle merveille!

Toutes les plantes poussant, disparaissant, nous apportent des messages importants sur les nouveaux équilibres de la terre. Des fleurs apparues l’année dernière ont laissé place à d’autres nous prouvant la disparition de surplus ou de manques. La balance se fait petit à petit. Nous sommes ravis et pouvons désormais affirmer que la biodynamie est une alliée merveilleuse pour la terre, les êtres végétaux, les animaux et pour les agriculteurs.

L’expérience est la plus belle leçon.

 

Bouse de corne « maison » et conviviale

En Octobre 2017, nous avions sous forme d’une cérémonie agricole! enterré des cornes de vache (traitées respectueusement et avec passion, ayant vécu en pleine nature) remplies de bouse de vache qui tout au long d’un doux et lent processus de bio-dégradation et transformation allait donner un humus merveilleux, une potion de bien-être pour l’équilibre vivant du sol: la bouse de corne.

Jeudi 5 Avril, sous le dernier soleil des jours précédents, les mêmes amis nous ont rejoints pour déterrer, cette fois, le trésor…l’or noir de la Biodynamie.

Je partage avec vous quelques photos en attendant la pulvérisation prochaine dans les vignes. Elles sont gâtées!

Et un lien en passant du monde des colibris…https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/notre-dame-landes-que-ferme-100-noms-ne-devienne-pas-celle-sans-noms

Taille de vigne douce

Actuellement et jusque mi-avril, nous taillons les 5 parcelles de vignes avec douceur et perspective.

Badigeon, taille de la vigne

Les vignes pour la plupart en Guyot lorsque nous les avons reprises ont été doucement, au fil des années amenées à retrouver une forme moins traumatisante et exigeante. Elles redeviennent de jolis gobelets et dansent de retrouver légèreté et confort.

Ici, la taille prend beaucoup de temps car tout est fait au sécateur à bras. Aussi, chaque plaie de taille est badigeonnée avec une potion extraordinaire à base d’argile blanche, de tisane de prêle, de propolis et de bouse de vache fraîche.

 

 

Depuis que nous opérons ce soin individuel, nous avons remarqué que les vignes ont de moins en moins besoin de traitements et font face à grand nombre d’aléas. La Biodynamie alliée à ces soins hivernaux apportent bien-être et force aux pieds