Bouse de corne, un moment précieux

Vendredi dernier, le 13 octobre, nous avons enterré nos premières bouses de corne à la maison. Des amis engagés et lumineux étaient venus nous rejoindre pour partager ce moment.

Julien est allé chercher les bouses fraîches chez Jeanne-Marie et Henry-Georges, éleveurs de 9 vaches, passionnés et entièrement dédiés au bien-être de leurs animaux. Bravo. Les cornes ont été commandées à l’Association pour le Mouvement de l’Agriculture Biodynamique (MABD) car nous avons confiance en eux et en leur approche vis à vis des vaches.

Les cornes ont été remplies de bouse le matin, déposées prés du trou qui les attendait et mises sous terre le soir. Une promesse fertile qui se découvrira dans quelques mois. Énergie, Humain, Animaux, Autonomie, Cycle naturel.La Biodynamie, la Vie.

   

 

 

Mots pour la Terre, Mère

« La Terre, là où tout prend racine
Mon corps, celui de cette plante, de l’animal mon frère
La Terre, où se posent les pierres, les oiseaux, les mystères
La Terre qui porte en son sein toute l’abondance de l’amour
Pour nourrir le genre humain
La Terre où rien ne manque, où l’équilibre parfait
Ravit celui qui sait voir le beau, le subtil, la perfection de ce qui « est ».
Terre, notre mère
Que j’attends ce temps où mes frères et sœurs
Sauront en toi déposer leur cœur
Et qu’ils remplacent les écorchures, les blessures de « l’avoir »
Par des gestes tendres, des cueillettes conscientes
Rien de moins et rien de plus
L’équilibre des besoins
Un regard sur la fragilité de ce qui nous est donné.
Tu nous offres ton corps, ton âme
Et accepte avec l’infinie patience d’une mère
Nos égarements d’esprits adolescents
Tu patientes, attendant le jour
Où l’un après l’autre
Réveillés, les yeux écarquillés devant l’ampleur
De ce que notre émotion de peur a créé
Tu patientes, oui, oh Toi mère
Incarnant l’amour divin infini dans la matière.
Tu regardes sans jugement du tréfonds de tes couches
Nos âmes devenir…
Je sais, je le sens qu’il approche le jour
Où le soleil se lèvera sur une « Humanité » née
Où tes enfants humains devenus « grands »
Te tendront leur cœur et de leurs yeux baignés de gratitude
Se mettront en route vers ta guérison et la leur…
Et lorsque les oiseaux chanteront sereinement
Que le chasseurs et la proie ne seront plus
Que chaque être de feuilles, d’écailles, de plumes
Vivra une vie décente
Lorsque, oui, nous serons devenus conscients
Les coups deviendront des caresses
Les mines seront des jardins
Chacun entendra le refrain de la vie
Et nous serons sereins pour Demain »
Laure, Août 2017

Vent d’Anges 2017….toujours une bulle de bonheur!

Voici que je reprends ma plume internautique après une parenthèse sans connection…sans place pour la toile! Que c’est bon!

Mais comment ne pas partager ces quelques jours de cueillette. Le raison fût beau et sain, les amis toujours au rendez-vous. Et quel honneur que de recevoir 2 bretons venus en stop jusqu’à nous pour partager ce rendez-vous de la convivialité ainsi que Christophe et Isabelle d’un Midi dans les Vignes à Rennes (les bretons en force, voui voui!) nous ayant fait assez confiance pour vivre leur première expérience de vendanges.

Comme certains le savent, nous sommes passés de 4 ha à 1,8 ha. Ouïe me direz-vous!! Attendez! Le ciel nous a sourit. Les cieux de ceux qui respectent la Terre et leurs concitoyens, peut-être… Car au cœur de cette période tourmentée, fouettée tant par le gel, la grêle que la sécheresse, nos vignes, le cœur vaillant et les racines bien irriguées de vie, ont fait face à toutes les intempéries. Et c’est bien droites et dignes, qu’elles nous ont offert prés d’un tiers de raisin de plus sur chaque parcelle. Alors que par ailleurs, notre région Minervoise accuse des pertes dont je n’ose évoquer les pourcentages… La Biodynamie est la seule réponse que nous ayons…et nous rendons hommage à ceux qui sont passés pour des fous...La folie d’hier est sagesse d’aujourd’hui.

 

 

 

Pour fêter ça, entre 2 courtes cueillettes (toujours!!) casse-croûte et jolis repas allaient bon train. Nous avons même bu les toutes dernières bouteilles d’Alchimie.

A cœur de nos montagnes, en pleine nature, les cueillettes de bonheur créent chaque année mille et une rencontres, mille et un sourires et c’est tout fatigués et la tête dans nos cuves maintenant où bouillonnent les jus, que nous attendons les Vents d’Anges de l’année qui vient. Bon Vin à vous et gardez les pieds sur Terre….

Le visage de la Terre

Quelques mots qui résument tant de choses issus du livre de Ehrenfried Pfeiffer, pionnier de l’agriculture biodynamique, « Le visage de la terre & la fécondité de la terre »

« Pour que l’entreprise soit viable, il faut aussi que celui qui la dirige s’y intéresse intérieurement, c’est à dire qu’il apprenne à embrasser du regard et à comprendre tout le fonctionnement d’un organisme agricole.

Dés qu’il concevra que sa ferme est un être vivant, il l’aimera comme on ne peut aimer que ce qui est doué de vie. Avec des sens affinés, un intérêt plus vif, il percevra chaque réaction du sol, des plantes, des animaux, il comprendra que le tout forme un ensemble, dont la santé et la prospérité lui importent, parce qu’elles sont la garantie de son avenir. »

Secrets des plantes et Intuition paysanne

Ici et ailleurs, le ciel a fait des tours. On ne joue pas impunément et sans conséquences avec les équilibres naturels. Gel à répétitions, grêles…les épreuves auront été nombreuses et les conséquences fâcheuses pour celles et ceux qui ne sont pas passer entre les gouttes. Aussi, les colères du temps ont donné des teintes mornes aux vignes voisines et nous sommes tristes pour nos amis.

Quant au Domaine, Mère Nature nous a encore une fois épargnés. Nous sommes en gratitude qu’aucune feuille, même n’ait été touchée.

Mais nous pouvons aussi ajouter que la Biodynamie menée avec cohérence et cœur nous amène à mettre en perspective, à voir, à ressentir plus loin…

Il est une plante bienfaitrice. C’est la Valériane utilisée souvent en Biodynamie pour activer le fumier et lui offrir une Pulvérisation biodynamqiuesorte de manteau protecteur, une énergie de chaleur, en lien avec les 5 autres préparas. Elle peut aussi être utile en cas de météo compliquée. Julien, écoutant son instinct paternel pour les vignes, en avait mis quelques centilitres de côté. Il en a pulvérisé entre ces épisodes de gel et de grêle. La Valériane a des effets de renforcement sur les tissus végétaux et d’aide à la cicatrisation. Cette approche intuitive, préventive, aura t-elle aidé nos vignes? Nous ne le savons pas mais nous avons remarqué ces dernières années que lors de moments délicats (sécheresse, grand froid…), nos vignes sont bien dans leurs racines et passent grand nombre de caps…

Préparation de Valériane