Bouse corne « maison », l’autonomie

Avant-hier, le temps nous éblouissait par sa lumière, les montagnes sereines nous offraient de merveilleux panoramas, le vent n’était pas réveillé, chouette! Nous étions bien.

Un seau de bouse fraîche, des cornes de vaches respectées mises de côté, notre ami Alex, et la petite cuisine pouvait commencer.

Les cornes ont été remplies avec bonne humeur, puis enterrées dans le bois de noyers, prés de la rivière. Patientons maintenant jusqu’au printemps et la magie aura opéré pour nous offrir une belle bouse de corne « maison ».

C’est aussi ça, l’autonomie et la Biodynamie. Tout simplement.

A Rennes les 1er et 2 Juin, humanité et convivialité

Nous aurons le grand bonheur de partager le temps d’un week-end le magnifique salon si plein de passion de Guy et Gabrielle à la Tonnelle à Vins.

Si vous vous trouviez en terre bretonne ou non loin, nous vous attendons pour un temps de dégustation, partages, rires et gourmandises.

Sept années de biodynamie, observations et sourires

En plein cœur de l’ébourgeonnage, nous touchons et choyons chaque vigne. Réalisant que voilà maintenant 7 années que nous arpentons, touchons, prenons soin, intimement de ces 4 hectares de vigne en montagne.

Nous nous disions avec Julien que le visage apporté par la biodynamie et des soins réfléchis en fonction du climat ont apporté à ces parcelles une lumière et une force magnifique. L’évolution qu’on nous prévoyait chaotique en passant pour certaines du conventionnel aux tisanes! a été doux et constructif.

Les rendement non loin de diminuer sont au contraire très respectables pour une terre qui n’est pas « nourrie ». Nous respectons et observons les cycles naturels du sol se vivifier et avec l’aide de la bouse de corne se dynamiser encore. Quelle merveille!

Toutes les plantes poussant, disparaissant, nous apportent des messages importants sur les nouveaux équilibres de la terre. Des fleurs apparues l’année dernière ont laissé place à d’autres nous prouvant la disparition de surplus ou de manques. La balance se fait petit à petit. Nous sommes ravis et pouvons désormais affirmer que la biodynamie est une alliée merveilleuse pour la terre, les êtres végétaux, les animaux et pour les agriculteurs.

L’expérience est la plus belle leçon.

 

Vendanges 2018, temps d’acceptation…

Une grande pensée automnale vers toutes et tous.

Cette épisode de vendanges aura été pour nous celui de l »acceptation profonde. Tous les vigneron(ne)s connaissent un jour ou l’autre un joli temps d’épreuve au niveau cueillette ou non. 2018 aura sonné l’heure pour nous. Et nous ne sommes pas seuls.

 

Nous avions grâce à beaucoup de soin, de prises de conseil et de l’utilisation d’huiles essentielles, réussi à venir à bout du mildiou. Quelle fierté de voir alors en une année si compliquée, de belles grappes saines se former. Il semble que si belles, elles étaient, elles ont plu aux sangliers, qui en ont mangé les 3/4.

 

 

 

 

La richesse a été les amis qui nous entourés et ont participé aux nombreux coups de sécateurs pour sauver les toutes petites grappes restantes. En naîtra une nouvelle cuvée que nous nommerons « Acceptation ». Une notion forte que nous sommes en train de vivre.

Heureusement, comme la vie est toujours juste, des jus de blanc avaient mis un temps, mais un temps fou à fermenter. Et ça y est, il semble vouloir pointer le bout de leur nez. Ces enfants devraient devenir « Le Petit lait de la vigne » et « Patience ». Leur naissance n’est pas encore fixée.

Une année à venir à tenir en équilibre et à partager les futurs flacons au compte-goutte…