Le visage de la Terre

Quelques mots qui résument tant de choses issus du livre de Ehrenfried Pfeiffer, pionnier de l’agriculture biodynamique, « Le visage de la terre & la fécondité de la terre »

« Pour que l’entreprise soit viable, il faut aussi que celui qui la dirige s’y intéresse intérieurement, c’est à dire qu’il apprenne à embrasser du regard et à comprendre tout le fonctionnement d’un organisme agricole.

Dés qu’il concevra que sa ferme est un être vivant, il l’aimera comme on ne peut aimer que ce qui est doué de vie. Avec des sens affinés, un intérêt plus vif, il percevra chaque réaction du sol, des plantes, des animaux, il comprendra que le tout forme un ensemble, dont la santé et la prospérité lui importent, parce qu’elles sont la garantie de son avenir. »

Sculpter la Vigne, sculpter la Vie…

En procédant à l’étape essentielle qu’est la taille de la vigne il y a quelques jours, des réflexions ont fait surface. Chaque pied est observé, ressenti, la vigne nous offre un message subtil de ce qui serait son idéal de flux, pour vivre bien et longtemps. Couper ici ou là aura des influences irréversibles bienfaisantes ou non. Une taille contre nature aura tôt fait de l’exténuer et de la laisser sans vie quelques années après.

Domaine Monts et MerveillesAinsi en va notre Vie. Il y a un chemin de fluidité qui attend nos pas. Il est toujours aisé de prendre des prolongations, de rajouter du temps et des actions, là où la simplicité et l’intuition auraient suffit. Trop charger le sac à dos de nos perspectives nous affaiblit qu’avant que de nous mettre en route. Tout comme trop en demander à la vigne, sans tenir compte du flux naturel et de son équilibre, l’amènera à s’endormir pour toujours, bien trop jeune, en général.

Dans la Vie comme dans la Vigne, écoutons les messages subtils, équilibrons les gestes utiles et cheminons sereinement vers demain sur le juste chemin…pour être utile au Monde qui en a tant besoin...

Temps et évolution

Une part de lumière pour venir évoluer au cœur de cette nouvelle année. Nous vous souhaitons tout le bonheur du monde, comme le dit cette si jolie chanson. A l’heure où ombre et lumière se font face, notre belle planète et son peuple n’ont jamais eu autant besoin que  nous devenions pleinement humains. A nos évolutions…

A notre retour d’Alsace, voilà qu’un flacon de Petits Bouchons nous a réservé une chouette surprise. Il était là, oublié depuis 1 mois environ. Nous l’avions laissé de côté, insatisfaits de ce qui goûtait le jour de l’ouverture. Trente jours et quelques après, l’air n’avait pas eu raison de sa fraîcheur et de sa minéralité. La réduction de départ avait laissé la place à de délicats arômes. La magie des vins non trafiqués. Ils peuvent évoluer, vivre, vibrer et se manifester sous différents visages. Leur ossature première, leur âme n’ont pas été disloquées à coups de produits maquillage.

vin vivant, mouvement, évolution

Et nous, humains, lorsque notre nature refait surface, que nous avons le temps, qu’on aperçoit à nouveau le beau originel en nous, nous nous transformons, évoluons, et pouvons bien étonner ceux qui ne nous ont pas vus depuis un moment. A vivre dans ce qui est lumineux, en toute simplicité, nous permet d’aborder les facettes les plus délicates et subtiles, celles qui enrichissent le monde.

Le Monde a toujours vibré, évolué…il n’y a pas une seconde qui ressemble à la précédente depuis que la terre est terre. Alors y-a t-il un avenir épanouissant dans la volonté de stabiliser, conformer, plaire? Nous choisissons le sentier « en marge » du vrai et du plaisir dans le mouvement.

Matière et vibrations

La Naissance prochaine de la nouvelle cuvée alchimie m’amène souvent à réfléchir aux transformations intérieures que la vie apporte. Les humains porteurs de valeurs et vibrant la transformation du monde en une sphère plus lumineuse sont, chaque jour, plus nombreux à se r-éveiller.

La terre, les plantes, les fruits, la musique, nos voix… sont autant de supports à enrichir le monde qui nous entoure. Lorsque c’est l’âme et la mission qu’elle porte qui transforme la matière ou parle à travers elle, alors n’est ce pas la beauté qui en née?

Toute matière transformée avec amour et passion vibrera à l’unisson des intentions premières. A chacun de trouver ce qui vibre en lui, ce que son âme lui dit et à travers la matière adéquate, de nous réjouir les oreilles, les yeux, le moral. Quand la matière se transforme sous l’impulsion du cœur et non des dictats de la société, alors il y a de quoi s’émerveiller. Aux talents de chacun et à la liberté de les faire vivre…

Leçons de Vi-gne

La taille aura démarré tardivement cette année au Domaine. L’hiver caché sous des apparences trompeuses, nous laissant l’hypothèse de gelées retardataires, nous avons commencé à coiffer et badigeonner nos vignes le 20 Mars. Nous terminons, au cœur d’un printemps farceur et avant de partir pour le salon Vinicircus (Rennes).

IMG_5722 IMG_5730 IMG_5721

Photos du badigeon préparé chaque matin avec des tisanes de plantes, de la bouse de vache (heureuse et en pleine nature) fraiche, de la propolis de Paul (l’apiculteur) et de l’argile blanche. Il sera déposé au pinceau sur chaque plaie.

Ce temps est un temps intéressant dans les actes posés. La vigne encore dans sa forme estivale perd à travers la taille, les vestiges d’un passé inutile désormais. Le tailleur consciencieux, amoureux, ne laisse que de minuscules coursons à peine visibles, mais sélectionnés pour leur qualité, promesses d’une récolte équilibrée. La vigne, pour ma part, m’apprend beaucoup par la sagesse dont elle recèle à chaque étape.

A l’image de cette dernière, faisons fi de ce qui n’est plus utile, de ce qui nous alourdit, épurons au maximum pour ne garder que l’essentiel. Et même si d’apparence, nous n’exhibons plus l’abondance, les branches minuscules et saines préservées nous promettent un futur léger et empli de sens.

vigne taille