Vent d’Anges 2017….toujours une bulle de bonheur!

Voici que je reprends ma plume internautique après une parenthèse sans connection…sans place pour la toile! Que c’est bon!

Mais comment ne pas partager ces quelques jours de cueillette. Le raison fût beau et sain, les amis toujours au rendez-vous. Et quel honneur que de recevoir 2 bretons venus en stop jusqu’à nous pour partager ce rendez-vous de la convivialité ainsi que Christophe et Isabelle d’un Midi dans les Vignes à Rennes (les bretons en force, voui voui!) nous ayant fait assez confiance pour vivre leur première expérience de vendanges.

Comme certains le savent, nous sommes passés de 4 ha à 1,8 ha. Ouïe me direz-vous!! Attendez! Le ciel nous a sourit. Les cieux de ceux qui respectent la Terre et leurs concitoyens, peut-être… Car au cœur de cette période tourmentée, fouettée tant par le gel, la grêle que la sécheresse, nos vignes, le cœur vaillant et les racines bien irriguées de vie, ont fait face à toutes les intempéries. Et c’est bien droites et dignes, qu’elles nous ont offert prés d’un tiers de raisin de plus sur chaque parcelle. Alors que par ailleurs, notre région Minervoise accuse des pertes dont je n’ose évoquer les pourcentages… La Biodynamie est la seule réponse que nous ayons…et nous rendons hommage à ceux qui sont passés pour des fous...La folie d’hier est sagesse d’aujourd’hui.

 

 

 

Pour fêter ça, entre 2 courtes cueillettes (toujours!!) casse-croûte et jolis repas allaient bon train. Nous avons même bu les toutes dernières bouteilles d’Alchimie.

A cœur de nos montagnes, en pleine nature, les cueillettes de bonheur créent chaque année mille et une rencontres, mille et un sourires et c’est tout fatigués et la tête dans nos cuves maintenant où bouillonnent les jus, que nous attendons les Vents d’Anges de l’année qui vient. Bon Vin à vous et gardez les pieds sur Terre….

Secrets des plantes et Intuition paysanne

Ici et ailleurs, le ciel a fait des tours. On ne joue pas impunément et sans conséquences avec les équilibres naturels. Gel à répétitions, grêles…les épreuves auront été nombreuses et les conséquences fâcheuses pour celles et ceux qui ne sont pas passer entre les gouttes. Aussi, les colères du temps ont donné des teintes mornes aux vignes voisines et nous sommes tristes pour nos amis.

Quant au Domaine, Mère Nature nous a encore une fois épargnés. Nous sommes en gratitude qu’aucune feuille, même n’ait été touchée.

Mais nous pouvons aussi ajouter que la Biodynamie menée avec cohérence et cœur nous amène à mettre en perspective, à voir, à ressentir plus loin…

Il est une plante bienfaitrice. C’est la Valériane utilisée souvent en Biodynamie pour activer le fumier et lui offrir une Pulvérisation biodynamqiuesorte de manteau protecteur, une énergie de chaleur, en lien avec les 5 autres préparas. Elle peut aussi être utile en cas de météo compliquée. Julien, écoutant son instinct paternel pour les vignes, en avait mis quelques centilitres de côté. Il en a pulvérisé entre ces épisodes de gel et de grêle. La Valériane a des effets de renforcement sur les tissus végétaux et d’aide à la cicatrisation. Cette approche intuitive, préventive, aura t-elle aidé nos vignes? Nous ne le savons pas mais nous avons remarqué ces dernières années que lors de moments délicats (sécheresse, grand froid…), nos vignes sont bien dans leurs racines et passent grand nombre de caps…

Préparation de Valériane

Badigeon biodynamique: panser les plaies de la vigne

La taille a commencé ici la semaine dernière. Nous pré-taillons chaque vigne avec un soin individuel de restructuration, afin que chacune se sente bien dans ses racines et son flux de sève. Les baguettes et coursons sont taillés au sécateur manuel pour plus de douceur et que le geste soit emprunt de douceur et de lenteur…

Voici la recette de cette potion qu’est le badigeon. Celui-ci est appliqué sur chaque plaie afin que les parasites n’entrent pas et que les tissus de la vigne (cambium) se renforcent. Depuis 4  années que nous utilisons cette préparation, les vignes sont de plus en plus fortes, des pieds ressuscitent, les traitements aux tisanes et soufre volcanique ne cessent de diminuer.

Chaque matin de taille, nous préparons le badigeon avec de la bouse de vache heureuse fraîche, de la tisane de prêle, de l’argile blanche et de la propolis. Belle régalade!

 

 

 

 

Terroir et présence animale

La vie nous mène vers de nouvelles terres en un lieu qui nous est cher: les terroirs d’Altitude de Cassagnoles où nous soignons déjà les vignes à l’origine de Maintenant et l’Inattendu. Nous avons perdu 2 Ha de vignes 4 années avant la fin du bail!

Ainsi, nous avons pu adopter voilà quelques jours une terre de vignes abandonnées dans ce sanctuaire montagnard. Nous allons procéder à la douloureuse étape de l’arrachage des pieds morts et des pins qui ont poussé. Des amis nous aident déjà à gérer les herbes et autres arbustes sur ce lieu…Les voici ci-dessous.

 L’importance de la présence animale dans l’équilibre des lieux…

Cette terre revisitée accueillera d’ici 2-3 années de jeunes plants de Terret et Grenache Gris. Il nous tarde.

En parallèle, Lydie qui balade son joli troupeau de brebis parcours à sa convenance, suivie de ses fidèles laineuses, les vignes de Syrah. Minéral, végétal et Animaux…pierre angulaire de la biodynamie.

Anesses sur Cassagnoles

Temps et évolution

Une part de lumière pour venir évoluer au cœur de cette nouvelle année. Nous vous souhaitons tout le bonheur du monde, comme le dit cette si jolie chanson. A l’heure où ombre et lumière se font face, notre belle planète et son peuple n’ont jamais eu autant besoin que  nous devenions pleinement humains. A nos évolutions…

A notre retour d’Alsace, voilà qu’un flacon de Petits Bouchons nous a réservé une chouette surprise. Il était là, oublié depuis 1 mois environ. Nous l’avions laissé de côté, insatisfaits de ce qui goûtait le jour de l’ouverture. Trente jours et quelques après, l’air n’avait pas eu raison de sa fraîcheur et de sa minéralité. La réduction de départ avait laissé la place à de délicats arômes. La magie des vins non trafiqués. Ils peuvent évoluer, vivre, vibrer et se manifester sous différents visages. Leur ossature première, leur âme n’ont pas été disloquées à coups de produits maquillage.

vin vivant, mouvement, évolution

Et nous, humains, lorsque notre nature refait surface, que nous avons le temps, qu’on aperçoit à nouveau le beau originel en nous, nous nous transformons, évoluons, et pouvons bien étonner ceux qui ne nous ont pas vus depuis un moment. A vivre dans ce qui est lumineux, en toute simplicité, nous permet d’aborder les facettes les plus délicates et subtiles, celles qui enrichissent le monde.

Le Monde a toujours vibré, évolué…il n’y a pas une seconde qui ressemble à la précédente depuis que la terre est terre. Alors y-a t-il un avenir épanouissant dans la volonté de stabiliser, conformer, plaire? Nous choisissons le sentier « en marge » du vrai et du plaisir dans le mouvement.